Gong

Gong

Biographie

    __BIENVENUE SUR LA PLANETE GONG … UN MONDE OU LES THÉIÈRES VOLENT ET OU LES GNOMES INVISIBLES ROULENT AU VOLANT D’UNE CHRYSLER ROSE !__

    Mais qui est vraiment Daevid Allen ???

    Il était une fois une planète verte … Ainsi pourrait débuter l’incroyable et pourtant réelle Saga mythologique de la Planète GONG, créée par Daevid Allen et vécue par une famille internationale de musiciens un peu « fous » et des milliers de fans illuminés par ce conte pour adultes-encore-enfants, dans leur cœur, leurs rêves et leur désir de vivre « autre chose », de voir de l’autre côté du miroir, au-delà des valeurs matérialistes et déprimantes d’une société en pleine décadence idéologique et en manque total de spiritualité vivante. Par cette mythologie qui ressemble à un conte de fées et surtout par les vibrations qu’elle sert à véhiculer, Daevid Allen a amené dans le monde de la musique pop un son et un style tout à fait uniques et reconnaissables entre mille. Une façon bien à lui de relier le ciel et la terre, d’imbiber d’esprit la matière, de s’élever dans un space-ship en forme de théière volante au-dessus de notre belle planète bleue, afin de la contempler de plus haut, de pénétrer enfin, telle Alice in Wonderland, par une porte magique et attrayante, dans le vaste domaine de l’ésotérisme immémorial, aux infinies possibilités de développement personnel et collectif. C’est en effet un véritable « mouvement » qui s’est construit autour de lui depuis plus de 20 ans, une attraction irrésistible qu’il exerce sur des milliers de fans restés fidèles à travers le temps et l’espace à sa façon très personnelle de concevoir le spectacle musical, sans se préoccuper des modes ou des hit-parades. Daevid aime à le dire souvent : « la musique n’est que le canal par lequel nous essayons d’amener à notre audience les vibrations les plus positives possibles, pour le corps, l’âme et l’esprit …»

    Que de belles soirées se sont passées dans ces miraculeuses théières volantes, vrombissantes aux sons de synthétiseurs spatiaux et combien de Gnomes et P.H.P. (Pot-Head-Pixies) ont dansé au clair de la pleine lune en entonnant à l’unisson l’hymne anglais bien connu : « Have a cup of Tea, have another one » ? Tous branchés sur radio Gnome Invisible, évidemment, la fréquence télépathique anti-stress, ininterrompue au « feel » des nuits et directement reliée au Banana Moon Observatory, une tour dans les étoiles, tout près de la lune, pas très loin du soleil …

    Et combien de « Docteurs d’Octave » ont été formés à la fantastique école de la musique et de vie que Daevid a toujours animée, plutôt comme une famille d’ailleurs, dans des maisons diverses et farfelues où la création d’avant-garde a des allures de chemin initiatique, ou les êtres les plus étranges vont et viennent, dans une atmosphère magique de liberté, d’évolution, de communication incessante, non exemple de heurts et de tornades psychologiques, mais ô combien passionnante et enrichissante ! En deux mots une atmosphère de « Floating Anarchy ».

    L’Anarchie Flottante, voilà un système de vie à étudier de près, par tous ceux qui veulent sortir des schémas relationnels usuels, étriqués et conventionnels de la vie quotidienne ! Daevid Allen est un moteur de création prolifique, le centre d’un univers bien à lui, qui diffuse en permanence des ondes bénéfiques et dynamisantes.

    Tous ceux qui le captent commencent très vite à se poser des questions : mais qui est donc vraiment Daevid Allen ??? On l’a comparé, entre autres, à Merlin l’Enchanteur, à un grand Prêtre de l’ancienne Atlantide (dont seraient issus son fameux guitare-glissando et les « space-whispers » de son ex-compagne Gilli Smyth), à un Lama Tibétain, ou à un Poète lunaire pataphysique … Lui-même se définit comme un être aux multiples personnalités. Il en a pour l’instant recensé treize, masculines et féminines, qu’il convie périodiquement en réunions circulaires invisibles, afin de prendre l’avis de chacun de ses êtres intérieurs sur les affaires courantes. Citons au hasard : le Capitaine Capricorne (son signe astrologique de naissance), Bert Camembert Divided Alien, Shri Capucchino, Zéro le Héros, Khan-Gourou,…

    Difficile de cerner un tel personnage. Né en Australie, il a enjambé les continents pour atterrir en Angleterre, où il fut, avec l’Ecole de Canterbury, à l’origine du groupe Soft Machine, puis à Deya, où il collabora avec le poète Robert Graves et enfin à Paris où il fraya un temps avec les grands noms de la Beat génération, avant de fonder le groupe GONGF précédemment cité. Musicien, poète, humoriste, dessinateur, philosophe, ésotériste il est maintenant animateur de groupes de thérapies et d’épanouissement personnel : les Workshops d’INITIATION ZERO.

    Depuis son retour d’Australie, où il a étudié avec divers Maîtres tibétains et californiens, et parallèlement à ses activités musicales, il consacre une partie de son temps à ces séminaires d’initiation spirituelle, où ses ex et nouveaux fans affluent afin de vivre sous sa direction éclairée, mais non dénuée de sens critique, (car il est anti-gourous et insiste toujours sur la responsabilité individuelle), une expérience intense de développement bioénergétique qui va bien au-delà des expériences hallucinogènes (qu’il connaît pour les avoir longtemps pratiquées), en mettant en activation des processus uniquement naturels mais tout aussi fascinants.

    L’ouverture spirituelle à travers ces workshops est extrêmement puissante. Il s’agit d’une démarche globale pour la prise de conscience et la réalisation effectives du « Nouvel Age » planétaire, qui aborde maintenant l’Europe, après avoir pris naissance autour du Pacifique (Californie, Australie …). Comme à son habitude, Daevid se trouve sur la crête d’une nouvelle vague ascendante. Les concerts qu’il donne actuellement en Europe et aux Etats-Unis dérivent de la même motivation : proposer une musique méditative et énergétique pour l’éveil au Nouvel Age et la réalisation du concept d’Unité Cosmique. Admiré ou critiqué, comme c’est le cas de toutes personnalités marquantes, il poursuit sa route avec une détermination inébranlable sachant que l’heure sonnera (et vu les événements actuels, peut-être plus tôt que prévu) où les dormeurs s’éveilleront, réclamant la paix, la fraternité et le droit à l’utopie, dans une société enfin digne de l’Humanité.

    Les Temps sont venus !

    Les temps sont venus … La Coupe est pleine … Les temps viennent où les routes vont se croiser à l’infini, les acteurs du Destin se rassembler dignement, les mots et les notes s’accorder avec la vie intérieure pour créer de prodigieuses musiques … Les Temps sont venus où les âmes sœurs et les cœurs frères peuvent se reconnaître, les familles se recomposer, les hommes et femmes exprimer pleinement le parfum de leur essence première … Les Temps sont proches où les antiques secrets seront retrouvés, où le mensonge sera démasqué et rejeté dans les abîmes, où les âmes sincères se libéreront de l’entrave pesante de la matière afin de s’élever vers leur unique royaume, en s’abreuvant directement à la Source inépuisable de la Vérité … C’est en ces temps cruciaux que la petite planète GONG – petite par sa taille mais grande par ses ramifications dans toutes les sphères de l’Univers – revient nous visiter et recommence à émettre dans son langage inimitable, à la fois musical, ésotérique, érotique, mythologique, philosophique, humoristique …

    Depuis quelques années déjà elle a repris sa trajectoire elliptique autour de la terre. En 1995, Oh ! Joie, on l’a vue se rapprocher et atterrir … Les Etats-Unis, le Japon, l’Angleterre, ont eu la chance de l’accueillir sur leur sol : caravane joyeuse de musiciens pataphysiciens éclaboussant de délires un monde morose … si morose ! C’est maintenant le tour de la France d’ouvrir grandes ses oreilles et son cœur à un signal transcendant venu du fond des âges de la Connaissance afin d’éclairer un probable futur qui, si nous n’y prenons garde, risque de devenir apocalyptique … Depuis plus de 25 ans, Daevid Allen et tous les artistes qu’il a réunis autour de lui dans le laboratoire alchimique de la planète GONG, expérimentent, dansent, rient ou pleurent, et glissent des accords enchanteurs sur les rayons du Soleil et de la Lune … Ils nous aident à garder le cap. Il suffit de se relier aux puissantes ondes universelles des Grandes Hiérarchies célestes et les Cieux s’ouvrent, les mystères se dévoilent … à ceux qui ont des oreilles pour entendre et des yeux pour voir ! De ce Royaume, l’Amour est la clé. « L’Amour véritable est irrésistible et invincible. Il gagne en force et se répand, transformant tout. »

    Amour inconditionnel, incluant compassion et guérison, voilà le secret, le remède à tous nos maux. Car si l’on sait se guérir soi-même on peut aussi guérir les autres. Il y a urgence ! l’Humanité se meurt par manque de spiritualité. Peut-on décemment la laisser agoniser sans rien faire ? Sans s’atteler au chariot des Archanges Rédempteurs … Daevid, en Oztralie, médite en contemplant le Pacific Sud ou bien il prend son baluchon et arpente les déserts du Nord. Il écrit, compose, met en place le prochain tour de la planète. Puis il rassemble ses troupes, branche sa guitare et s’en va sur les scènes musicales transmettre un message d’Harmonie à tous ceux qui s’approchent. À tous ceux qui cherchent … un système différent … une alternative … une Voie du milieu.

    Alors la famille s’agrandit. Une petite lumière en allume une autre. Le réseau se crée … Un mouvement de chevaliers à la reconquête du Graal éternel Compagnons du Verseau, Zen Techno Pop Activistes de l’Art, Funambules Sacrés de l’équilibre intérieur, Vestales et Magiciens, Danseuses et Musiciens, sortez vos oriflammes … Nous espérons vous rencontrer bientôt … ON THE ROAD AGAIN.

De cet artiste
  • Gong – Live In Paris - Bataclan 73
  • Gong – Live at Sheffield - 1974
  • Gong – Gong Live : Bataclan + Sheffield
  • Gong – Best Of