Hugh Hopper

Biographie

    Hugh Hopper est le bassiste de Soft Machine lorsqu’il décide de se lancer en solo en 1973 avec l’album 1984 sorti chez CBS. Il fait alors parti de l’école de Canterbury qui prône le futurisme musical.

    Le résultat est osé mais l’orchestration magistrale de Hugh Hopper fait que l’album est un beau pavé dans la mare au sein du monde progressif. En 1976, après diverses collaborations avec Isotope et Gilgamesh, il enregistre son deuxième album, Cruel But Fair, mais c’est un échec car il n’a pas réussi à recréer la magie de 1984 malgré la présence de musiciens comme Elton Dean au sax, Mark Charig et Dave Stewart (futur Eurythmics) aux claviers.

    Le troisième album est un best of en public enregistré aux hasards des pérégrinations de Hopper en Hollande entre 1987 et 89 mais la plupart des compositions ne sont pas de lui. La suite de la carrière est surtout une succession de collaborations avec divers musiciens progressistes européens.

    Au fil de ses rencontres musicales, il sort une série de disques comme les albums Alive et And Odd Friend en 1993, Hooligan Romantics en 94, Adreamor en 95, ainsi qu’un duo improvisé avec le guitariste Mark Hewins, Precisely The Opposite Of What We Now Know To Be True, en 1995. L’année précédente, il commence l’enregistrement de Remark Hugh Made en compagnie de son ami Kramer et peut aussi compter sur la collaboration de Robert Wyatt. Son dernier album, Caveman Hughstore est sorti en 1995.

De cet artiste
  • Hugh Hopper – BEST SOFT