The Stooges

Biographie

    Fondé par Iggy Pop et les frères Asheton en 1967 à Ann Harbor, au fin fond du Michigan, les Stooges sont et resteront l’archétype du groupe le plus destroy de la planète. Très vite, en une paire d’albums, THE STOOGES et FUN HOUSE, le combo développe une musique simple, primale et annonciatrice de la mode fusion des années 80-90 en n’hésitant pas à mélanger le jazz et le rock dans une espèce de maelström musical inimitable. Pendant les années qui vont suivre, et jusqu’à la mort du groupe en 1975, les concerts des Stooges ne seront qu’une succession de performances destroy sur fond de drogues dures. Le meilleur résumé de cette période reste le très amphétaminé LP RAW POWER, première coopération plus ou moins réussie avec David Bowie. Pour les durs de dur, nous retiendrons les images de Iggy marchant, tel un nouveau Messie, sur ses fans au festival de Cincinnati en 1970. Après la séparation, Iggy Pop sera le seul à réussir une carrière solo malgré de sérieux passages à vide dans les années 80 dus à la drogue. En 2003, à la surprise générale, le groupe se reforme autour du chanteur, des frères Asheton et d’un nouveau bassiste Mike Watt suite au décès de Dave Alexander. Tout de suite, c’est la folie dans les salles car le groupe n’a absolument rien perdu de sa sauvagerie de l’époque. Après quelques dates, les Stooges écrivent même quatre nouveaux titres sur le dernier album studio d’Iggy. Après deux passages mémorables en France, le Bol d’Or 2003 et au Zénith de Paris en juillet 2004, les Stooges sont actuellement en studio pour un nouvel album, le premier depuis 1973.

De cet artiste
  • Stooges – Live at The Wiskey A Gogo
  • Stooges – Coffret 6 CD : Night Of Destruction
  • Stooges – My Girl Hates My Heroin + Live & Rarities
  • Stooges – I Wanna Be A Stooge
  • Stooges – The Complete Raw Mixes
  • Stooges – Till The End Of The Night
  • Stooges – Live At The Whiskey A Go-Go
  • Stooges – My Girl Hates My Heroin