Les Vampires

Biographie

    Alors que la première vague du punk français de 77 est en train de se dissoudre, une poignée de jeunes rebelles de la banlieue parisienne commencent à se réunir dans une cave pour créer le groupe de rock qui sortira définitivement des sentiers battus.

    Après quelques répétitions, le groupe est né, il s’appellera « Les Vampires ». Très fortement inspiré par Coluche, Au Bonheur Des Dames, les Sex Pistols, les Damned et tous ce que la planète compte comme groupes dignes de ce nom, le combo commence à écumer la France à l’aide d’un répertoire porté sur l’humour mais toujours sur fond de grosses rythmiques de Gibson.

    Adepte de la liberté d’expression, ses membres préfèrent s’auto produire plutôt que de perdre leur temps en discussion avec les labels en place. S’en suit alors une série de 45t, compilations et autres albums qui ne passent évidemment pas inaperçus aux yeux de la critique qui ne sait pas quoi penser.

    Les Vampires sont-ils une farce ou un vrai groupe de rock. Évidemment, la question restera longtemps sans réponse car les Vampires, par l’intermédiaire de leur chanteur Titi Wolf, étaient passés maîtres dans l’art de la manipulation médiatique. En 1982, alors que la mode est à la charité-business, le groupe enregistre Sauvons Les Carottes Râpées et plie de rire une bonne partie du microcosme rock.

    Adepte jusqu’au-boutiste du professeur Choron, les Vampires auront toujours privilégié l’humour avant la carrière. Finalement, ils se séparent l’année suivante dans la joie et dans la bonne humeur. Chose rare dans un groupe, il fallait le souligner.

De cet artiste
  • Vampires – Tous égaux devants les asticots
  • Vampires – Les héros sont immoraux
  • Vampires – Mémoires d’Outre-Tombe