Queensrÿche

Queensrÿche

Biographie

    Originaires de Seattle, côte ouest des États-Unis, les membres de Queensrÿche ont joué au sein de groupes locaux tels The Mob et The Myth. Après la disparition de ces combos, Geoff Tate (chant), Chris DeGarmo (guitares), Michael Wilton (guitare), Eddie Jackson (basse) et Scott Rockenfield (batterie) se réunissent et décident de fonder Queensrÿche (nom provenant d’une de leurs premières compositions Queen Of The Reich).

    La particularité du chant de Geoff Tate donne une couleur nouvelle dans le paysage métallique, le charismatique chanteur ayant étudié l’Opéra puis s’étant tourné vers le hard-rock, ce dernier lui offrant une plus grande liberté lyrique. Une démo de quatre titres est enregistrée dans le sous-sol des parents de Scott Rockenfield en juin 1982. D’une cassette vendue à travers toute l’Amérique du Nord jusqu’à la sortie commerciale du E.P en 1983 sur le label 206, Queensrÿche avait réussi un parfait coup médiatique en s’auto-propulsant sous les feux de l’actualité. Kerrang!, le célèbre magazine britannique, n’hésite pas à comparer cette œuvre au Valhalla du Techno-Metal. Il va sans dire que ce Queen Of The Reich était forgé dans de l’acier trempé. Un coup d’essai proche de la perfection. EMI s’empressa de signer le groupe pour un contrat de sept albums. Queen Of The Reich sera vite réédité et atteindra la soixante-quinzième place du Top anglais.

    En quatre ans, Queensrÿche enregistre deux albums (The Warning en 1984 et Rage For Order en 1986), crée sa propre identité grâce à un style bien distinct, utilisant les nouveaux procédés technologiques. Peter Collins (Rush) s’occupe de la production du nouvel opus en 1988 intitulé Operation: Mindcrime, un concept-album inspiré de l’œuvre de George Orwell.

    La sortie de ce disque est accueilli par une salve de critiques unanimes. Queensrÿche a composé ses plus beaux anthems, proches de l’inspiration d’un Iron Maiden et d’un Judas Priest : témoins les puissants Revolution Calling, Speak, The Needle Lies et autre Spreading The Disease.L’orchestration additionnelle de Michael Kamen et la parfaite progression musicale du groupe, oubliant certains de ses précédents travers grandiloquents, seront deux atouts supplémentaires à la consécration de cette œuvre magistrale et osée. Le disque sera vendu à plus d’un million d’exemplaires dans le monde et Queensrÿche accèdera aux premières places dans le gotha des groupes de Metal.

De cet artiste
  • Queensrÿche – Queensrÿche Warrior Set - Operation Mindcrime + Queen of the Reich
  • Queensrÿche – Operation Mindcrime + Queen Of The Reich
  • Queensrÿche – Opération Mindcrime + Queen of the Reich