- La Légende des Tsars

La Légende des Tsars 9.90€ Ajouter au panier
Acheter ce produit sur vos plateformes préférées
TITRES
PRESENTATION

Jusqu’à la révolution d’Octobre 1917, l’histoire mouvementée de la Russie se confond avec celle de ses Tsars.

En effet, ce sont les Tsars qui luttèrent pour libérer les provinces russes du joug des Huns, et autres envahisseurs. Le nom de « russe » vient de « Kurga » qui veut dire Tertre. Il s’agit d’une aristocratie militaire occupant les buttes fortifiées protégeant les villages d’agriculteurs des plaines.

La légende des Tsars débute avec un grand duc, grand prince, s’il en est : Alexandre de Novgorod dit Nevski suite à sa victoire contre les Suédois au 13ème siècle. Les autres princes lui décernent le titre de « Prince de toutes les Russies ». Mais le plus connu des tsars est, sans conteste, Ivan le Terrible (25/8/1530 – 18/3/1584) dont le règne a marqué plus d’une imagination. Il lutte contre les tatars de Kazan, met au pas les Boyards (grands seigneurs russes) et fait exécuter des milliers d’opposants (il sera en ça un modèle pour Staline) et conquiert la Sibérie.

En 1581, Ivan tue son fils dans un excès de colère. A sa mort, débute une période des plus troublées qui inspirera un des plus grands opéras russes : Boris Godounov. C’est avec l’arrivée des Romanov sur le trône que la Russie retrouvera un certain calme.

Autre grand Tsar, Pierre Le Grand qui débutera une série de réformes et veut occidentaliser son royaume. Il encourage les chantiers navals, les sciences, les visites académiques et les musées. Ses réformes politiques n’étant pas acceptées par les traditionnalistes et certains nobles, il n’hésite pas à les réprimer violemment. Il fait couper les barbes de la noblesse, impose le tabac et le calendrier Julien, supprime le « patriarcat ». Il fonde St Petersbourg en 1703, il crée le Sénat en 1711 en remplacement de l’assemblé des Boyards, protège les marchands, anoblit quelques riches bourgeois.

En 1718, il fait torturer à mort son fils le Tsarévitch Alexis chef des traditionnalistes et de l’opposition religieuse. En 1725, il crée l’Académie des Sciences de St Petersbourg. Il meurt usé par la débauche laissant derrière lui une nouvelle Russie.

Catherine 1er lui succède après s’être convertie à la religion orthodoxe. C’est en 1762 que Catherine II (dit La Grande) montre sur le trône. Elle se pose en défenseur de l’orthodoxie, ce qui ne l’empêche de multiplier les aventures amoureuses et les amants. Elle règne en « despote éclairée », elle protège des philosophes comme Voltaire et Diderot. Pour accélérer le développement de ses royaumes, elle fait venir 27 000 allemands en leur promettant l’immunité fiscale. Résultat : la métallurgie ouralienne voit le jour ainsi que de nombreuses industries textiles. Elle sécularise les biens de l’Eglise. Elle continue la lutte contre les Turcs, sa flotte les bat à Tchesma. Catherine en profite pour annexer la Crimée. En 1772, elle partage la Pologne.

En 1787, la Grande Catherine se rend en Nouvelle Russie (les territoires enlevés aux Turcs). Pour sa visite, Potemkine fait dissimuler les masures derrière de magnifiques décors de bois. En 1790, elle prend parti contre la Révolution Française. En 1795, elle achève son « partagé » de la Pologne. En fait, elle finit de faire disparaître ce pays dans son immense empire. A sa mort, une véritable petite guerre de succession a lieu.

En 1801, Alexandre 1er s’impose. C’est un libéral. Il libère les serfs et encourage un projet de constitution avec un Parlement élu. Les guerres (contre l’Iran puis contre Napoléon) et ses alliances (La Sainte Alliance) le font revenir à des méthodes plus classiques en Russie : politique anti-révolutionnaire, déportation des serfs à peine affranchis en Sibérie. Il meurt en janvier 1825 au cours d’un voyage en Crimée. En 1866, sa tombe est ouverte. Elle est vide… La légende raconte que le Tsar se serait retiré pour vivre en ermite sous le nom de Fédor Kousmitch.

En 1825, Nicolas 1er lui succède. Son règne débute sous le signe de la répression (révolte des « décembristes », 5 officiers exécutés en juillet). En 1829, un traité est signé avec la Turquie, la Grèce est libérée. En 1831, révolte polonaise réprimée dans le sang. Vers 1835, il modernise l’industrie textile, fait adopter les teintures chimiques, création de l’industrie sucrière en Ukraine.

De 1834 à 1859, il doit faire face au soulèvement du Daghestan. En 1851, c’est la 1ère liaison ferroviaire St Petersbourg / Moscou.

En 1917, Nicolas II abdique à la suite du triomphe de la révolution de Février et la Russie devient une République.

Nicolas II, son épouse, son fils, ses quatres filles, le médecin de famille, son domestique personnel, la femme de chambre ainsi que le cuisinier seront assassinés par les bolcheviks dans la nuit du 16 au 17 Juillet 1918.

Titres 1, 2, 3, 10, 13, 14, 16, 18, 19 & 20 par l’Orchestre National du Bolchoï

Titres 4, 8, 9, 12, 15 par Les Choeurs de l’Armée Rouge

Titres 5, 6, 7, 11 et 17 par The National Tatarstan Orchestra

Cd récents
  • L' Orchestre Paris Tour Eiffel – Romance à Paris
  • Les Misérables – Les Misérables- 2CD
  • Francis LAI – Francis Lai Pop
  • Ocean – C'est la Fin…
  • Georges Delerue – La Promesse de l'Aube (BOF) / Promise at Dawn (OST)
  • Francis LAI – Francis Lai - Anthology
  • Jango Edwards – Radio Jango (12 Crazy perfomances by Jango Edwards)
  • Jean-Claude Petit – Premiers Crus (BOF)
Dvd récents
  • Jango Edwards – TV Jango - The Crazy Best-Of
  • Le Bolchoï – Les Etoiles du Bolchoï - Anthologie
  • Les Chœurs de l’Armée Rouge – Les Choeurs de l'Armée Rouge MVD
  • MAZOWSZE – Mazowsze - DVD
  • Les Chœurs de l’Armée Rouge – DVD Spectacle Intégrale
  • Le Bolchoï – Casse-Noisette
  • Les Chœurs de l’Armée Rouge – DVD-Les Plus Grands Ballets (The Greatest Ballets)
  • Aphrodite – Mélanie Coste : Le Château d'Aphrodite / Aphrodite's Castle