John Lenine Band - Electrochic - Electrochoc

John Lenine Band – Electrochic - Electrochoc 11.90€ A télécharger
  • Référence FGL : : SW 020803
  • Référence distributeur : : 3076522
  • Code-barres EAN 13 : : 3596971765224
  • Code prix : : CPFG039
  • Image haute définition (437 Ko)
Télécharger ce produit sur vos plateformes préférées
Acheter ce produit sur vos plateformes préférées
TITRES
PRESENTATION

L’étonnant album solo electro rock du leader des cultissimes ROLLING BIDOCHONS

…. Un album, mixage de culture, réalisé par les meilleurs chirurgiens du son de Tokyo, Londres, en passant par Bangkok, Singapour et Paris…

Sans nul doute la naissance d’un nouveau genre… Un electro rock internationaliste matiné d’humour (les membres du John Lenine Band étant, sans nul doute, Marxistes… mais tendance Groucho) et truffé de vrais instruments (savant mélange de machines et de musique acoustique) ! Que le leader des fameux Rolling Bidochons (désormais cultes pour leurs fameuses parodies et nombreux procès) soit le fil conducteur de ce projet ne surprendra que ceux à l’esprit obtus qui pensent que les genres musicaux doivent être bien rangés dans des petites boîtes (comme des sardines ou des macchabées) et si les autres grands noms qui participent à ce concept album ont été gardés secrets, ce n’est sans doute que pour que cet etonnant concept à deux visages « Electrochic » et « Electrochoc » ne soit pas trop vite classifié dans un sous-genre, alors même qu’il est sans doute le premier maillon d’un nouveau style…

Quelques singles figurent déjà sur des albums comme « Tutti Frutti Boby » (l’album hommage à Boby Lapointe sorti chez Mercury) ou encore le cultissime, parodisiaque et désormais collector « Boudin Bar » d’EMI. Enfin, les duos japonisant comme « Le Poinconneur des Lilas » (avec Kenzo Saeki) sont déjà diffusés sur Nova, France Inter ou encore FIP, preuve de l’originalité de ce disque d’un nouveau genre !

Jean-Marie Gingembre

L’étonnant album solo electro rock du leader des cultissimes ROLLING BIDOCHONS

« Les Beach Boys rencontrent les Monty Pyton et Fatboy Slim ! Le rock du XXIeme siècle est né… ». PC Mag (Juin 2002)

« John Lennon est mort mais Lenine « band » encore… Un disque à découvrir d’urgence ! ». Généreux (Mai 2002)

« Fun et décadent à point, à consommer d’urgence entre potes… » (France Inter)

Chic et choc !!

Entre deux pastiches party avec ses potes Rolling Bidochons, John Lénine nous a concocté un savoureux cocktail façon Molotov d'électro pop. Véritablement atypique, cet opus, surfant sur la vague de la french touch, va en étonner plus d'un.

Ce double album témoigne d'une véritable curiosité artistique de la part d'un artiste que l'on a toujours connu sous le signe du punk et du rock. Titi Wolf (J. Lénine) prend ici un risque considérable en s'écartant du style qui a fait de lui un homme comblé, adulé et couvert d'or. Il le sait bien d'ailleurs mais il s'en balance pas mal car ce qui est cherché ici c'est l'authenticité. Et il l'a trouvé car il a voulu bosser différemment, avec des ordinateurs en se faisant plaisir avec ses potes et il l'a fait sans se brider. Et il en résulte donc deux galettes assez éclectiques : une face électrochic et l'autre électrochoc. Sur la face électrochic, celle teintée de pop, sont revisités : Serge Gainsbourg (" le poinçonneur des lilas ") et de Boby Lapointe (" sentimental bourreau ") dans un dépoussiérage qui leur refile une toute nouvelle jeunesse ; un ravalage de façade musical en quelque sorte. Sans oublier la célèbre valse de Chostakovitch (vous savez la pub de cette compagnie d'assurance ou je ne sais quoi…) sur laquelle Wolf a eu l'audace de poser des textes surprenants car hormis une allusion aux neuroleptiques qui peut laisser présager au pire de ses pastiches Bidochoniennes, l'ensemble se montre assez poétique…oui on parle bien du même chanteur des Bidochons. Je sais ça fait drôle au début mais on finit par s'y faire.

Mais rassurez vous, vous autre adorateurs des Rolling Bidochons, il y a aussi dans la place des bonnes compos de derrière les fagots avec des bons vieux textes à la con sur la génération atomique (" débiles ") ou le difficile retour de teuf (" 7h du mat ") et également une version en Anglais de cette dernière avec John Lénine oeuvrant dans la langue de Molière (c'est du feu de Dieu !). La face électrochoc elle est en énorme partie instrumentale. Alors à choisir, si vous devez mettre un cd à fond dans la bagnole pour attirer l'attention de demoiselles (ou ce que vous voudrez), prenez celle-ci car c'est de la vraie french touch comme les Daft Punk et consoeurs ; et en plus il ferme sa gueule dessus (presque). Bien sur, ça finit quand même par partir à la déconne sur " cosmic dindon " par exemple, mais l'ensemble reste fortement dansant. Le tout est servi dans un superbe package avec des petits chatons tout mignons et coquins. Alors évidemment, comme ils sont coquins et joueurs ils mordillent les petits fils électriques et puis pou pouf, ils explosent. Décidemment, Titi Wolf et les chats c'est une grande histoire d'amour. MIAAAOOOUUUU !

Stef BURGATT

Cd récents
  • Les Misérables – Les Misérables- 2CD
  • Francis LAI – Francis Lai Pop
  • Ocean – C'est la Fin…
  • Georges Delerue – La Promesse de l'Aube (BOF) / Promise at Dawn (OST)
  • Francis LAI – Francis Lai - Anthology
  • Jango Edwards – Radio Jango (12 Crazy perfomances by Jango Edwards)
  • Jean-Claude Petit – Premiers Crus (BOF)
  • Les Chœurs de l’Armée Rouge – Tour 2015- CD Officiel de la tournée "Une Nuit à l'Opéra"
Dvd récents
  • Jango Edwards – TV Jango - The Crazy Best-Of
  • Le Bolchoï – Les Etoiles du Bolchoï - Anthologie
  • Les Chœurs de l’Armée Rouge – Les Choeurs de l'Armée Rouge MVD
  • MAZOWSZE – Mazowsze - DVD
  • Les Chœurs de l’Armée Rouge – DVD Spectacle Intégrale
  • Le Bolchoï – Casse-Noisette
  • Les Chœurs de l’Armée Rouge – DVD-Les Plus Grands Ballets (The Greatest Ballets)
  • Aphrodite – Mélanie Coste : Le Château d'Aphrodite / Aphrodite's Castle